Saison 3 – #1 Laisser la porte ouverte à l’imaginaire avec Maëlle Chassard, fondatrice de Lunii

🎧 Ecouter sur Apple PodcastsSpotifyDeezer ou Google podcasts

Ça n’existait pas encore alors elle l’a inventé… Maëlle termine ses études quand elle a cette idée d’une petite boîte qui raconte des histoires et qu’elle va transformer en un produit best-seller, pour le plus grand plaisir des enfants et de leurs parents.

Maelle ChassardS’il fallait vous en donner la recette nous proposerions pour Maëlle : une pincée de rêverie, quelques grammes d’invention, beaucoup, beaucoup de travail, le tout saupoudré d’un air mutin et d’une bonne dose de bienveillance.

Maëlle fait des études de design à Strate où elle se spécialise en innovation et interaction puis une formation à l’entrepreneuriat à l’ESCP. Elle se définit comme une “passionnée qui a viscéralement besoin de créer et d’imaginer des projets porteurs de sens”. Aujourd’hui elle gère et développe l’identité globale de Lunii, sa vision, ses valeurs, le choix des nouveaux projets, le style de management et bien d’autres choses encore.

L’enfance de Maëlle est baignée dans un environnement très créatif et elle s’imagine volontiers plus tard « créer pour elle plutôt que prendre part à quelque chose ». A l’occasion de son stage de 3ème elle découvre la salon du design et vit un vrai coup de foudre. Elle fonce tête baissée vers le design produit et se passionne pour la recherche de solutions innovantes pour des problèmes très concrets – les concepts plutôt que les outils techniques – pour amener de la simplicité dans les usages.

5:22′ Un projet de diplôme qui prend vie : Lunii est la matérialisation de son mémoire de fin d’études sur l’imaginaire. Au fil de ses recherches elle réalise que la créativité des enfants est en baisse, à cause, entre autres, d’une surexposition aux écrans – ce qu’elle observe de ses propres yeux à l’occasion d’un atelier de dessin qu’elle organise dans lequel les enfants dessinent tous un Shreck ou un Hulk vert pour représenter un ogre. Elle a alors l’idée d’un concept de fabrique à histoire pour sortir les enfants des écrans et éveiller leur imaginaire. Elle décide de se lancer et embarque dans l’aventure 3 de ses proches amis avec qui elle s’associe. Et présente son mémoire accompagné d’une maquette non fonctionnelle – une simple boîte avec une image en transparence. Avant de passer au prototypage. Elle qui s’est spécialisée dans les interfaces tangibles (c’est-à-dire des interfaces interactives qui, en dehors des écrans, font appel à la motricité et aux sens), elle s’attache à garder un maximum de simplicité à son produit, dont elle veut que l’utilisation soit la plus intuitive possible.

équipe-fondateurs-LUNII-podcast-minuitdanslesetoiles

10:32′ Sur son attitude et son processus de création, Maëlle évoque aussi la simplicité et l’évidence : « Être éveillée et inspirée par tout ». Consciente de son hypersensibilité et de son hyper-réceptivité elle est très attachée à son âme d’enfant, ces « petites lunettes roses » qu’elle essaie de garder au quotidien. Une attitude créative qu’elle parvient à cultiver dans son travail en s’allégeant d’une partie de la gestion (qu’elle a laissée progressivement à ses associés) pour se concentrer sur l’identité de sa marque et de son projet. Et nous confie qu’elle a encore besoin de se mettre dans sa bulle, le soir ou le weekend, et de « mapper » les choses, pour les visualiser en grand et globalement. Elle jongle entre entre les livres comme entre ses taches de CEO, elle « stabilote » ses passages préférés et qualifie ainsi son processus de dynamique, sautant d’image en image et d’idées en idées.

Le-heros-aux-mille-et-un-visages-pour-blog-podcast-minuitdanslesetoilesElle cite comme lecture fondatrice pour elle, « le héros aux mille et un visages » de Joseph Campbell qui a mis les mots sur son rapport à l’imaginaire et le lien entre imaginaire et connaissance de soi, et « La psychanalyse des comptes de fée » comme entrée dans la psychologie. Des sujets qui la passionnent et la guident dans la curation des contenus que proposent Lunii.

1boîteàhistoires-LUNII- podcast-Minuitdanslesétoiles8:26′ Faire passer des messages et des belles valeurs aux enfants« . Comme le souligne Maëlle, les enfants sont plus réceptifs qu’ils ne le paraissent et les histoires qu’ils écoutent peuvent créer des questionnements. Avec Lunii elle s’attache à offrir aux enfants des « apprentissages invisibles » – éveil à la différence, sensibilisation au réchauffement climatique… – et plus concrètement, le développement du vocabulaire et de l’appareil critique.

20:50′ Le petit grain de folie pour trouver des solutions innovantes… Chez Lunii la créativité se cultive en équipe et produit même de l’audace. Elle nous raconte comment ses associés et elles sont candidement entrés dans une boutique Nature & Découverte pour demander les coordonnées du responsable des achats et ont ainsi débuté une importante collaboration. Et pour stimuler de petit grain, elle nous invite à nous ménager des moments d’oisiveté et de « mind wandering », nous écouter et détecter nos propres sensibilités pour mieux nous y diriger.

26:50′ L’introspection, aussi bien projet que valeur. Prendre le temps de prendre le temps, proposer des outils mais laisser la liberté à l’utilisateur… Maëlle évoque les directions qu’elle explore pour Lunii, pour toucher de nouveaux publics adultes & adolescents via des projets autour de la méditation , de la connaissance de soi et de la confiance en soi. L’introspection c’est aussi une démarche au sein de son entreprise pour comprendre où elle va et pourquoi. L’humilité est une posture que Maëlle ne veut pas sacrifier, à contre-courant du marketing qui veut vendre des solutions à des problèmes. Une vertu respectable quand on créé des produits pour les enfants… Et une éthique plébiscitée par toute l’équipe. Prise de recul, liberté, confiance, audace & droit à l’erreur sont selon elle les pilliers d’un management positif qui favorise une bonne dynamique de création.

MaëlleChassard-Lunii-minuitdanslesetoiles34:58′ Dans les étoiles de Maëlle… On découvre une funambule se déplaçant de la Terre à la Lune sur un fil cosmique, porteur d’un message écrit dans un code secret, à lire au télescope. On imagine un petit train à vapeur et des personnages loufoques qui passent la tête par les fenêtre, et une valise de Mary Popins. Et on tente de demander à Maëlle ce qu’elle pourrait raconter dans une boîte à histoires pour adolescents. Nous lui proposons une concept de boîte à « orientation métier », elle nous parle d’un projet sur l’introspection et la confiance en soi.

« L’imaginaire ouvre un chemin vers la connaissance de soi »

39:58′ (ré)Inventer des jeux et des histoires En tant que jeune parent aspirant à l’éducation bienveillante, nous pouvons parfois être en difficulté face à la création spontanée, à l’effort que cela demande d’inventer une histoire, de jouer un petit jeu de rôle avec son enfant et nous nous accordons avec Maëlle sur l’importance de ne pas nous forcer et de nous concentrer sur ce qui nous fait plaisir à nous aussi. Elle nous invite à valoriser la liberté que nous pouvons laisser à nos enfants, en faisant confiance à leur capacité à s’écouter et savoir ce qui est bon pour eux.  

Ensemble nous évoquons aussi l’univers du jouet et faisons le constat que les jouets perdent de leur simplicité et de leur charme, et prennent de l’espace à l’imaginaire et la créativité des enfants (et du coup leur capacité à s’occuper seuls?) en étant de plus en plus figuratifs et compliqués…. Alors que tout enfant pourrait certainement s’amuser d’un bout de bois ou d’un bâton de craie.. comme Maëlle qui petite dessinait des portes sur les murs… Alors pour l’imagination & la créativité : Less is more?

Avec Lunii, la petite fille dans la Lune a su viser les étoiles. Celle qui n’a jamais cessé de se raconter des histoire, de jongler de porte en porte, de monde en monde et d’idée en idée, garde avec optimisme son livre ouvert à des projets prometteurs. Bonne chance pour la suite Maëlle!