Saison 1 – bonus – Bleu Minuit, atelier sonore de créativité

🤩Une feuille blanche, un stylo, 10 minutes au calme, embarquez vers vos étoiles!🤩

🎧Ecouter sur Apple PodcastsSpotifyDeezer ou Google podcasts

Cher·e·s auditeur.ices, vous vous apprêtez à participer à votre premier atelier sonore de créativité guidée. Nous avons concocté cet épisode suite aux entretiens de cette première saison intitulée “Prendre rendez-vous avec soi” – il n’est pas indispensable de les avoir écoutés auparavant, en revanche vous serez peut-être plus curieux·se.s de les découvrir à la fin de l’expérience! 

Pourquoi cet atelier? Pour vous donner envie d’exercer votre créativité au moyen d’exercices courts et agréables à réaliser. L’important est de se lancer, taire cette petite voix intérieure qui étouffe le.la créatif.ve qui est en vous et laisser libre court à votre imagination.

La page blanche est souvent intimidante. C’est pourquoi pour cette première expérience de créativité guidée, nous avons voulu partir de cette feuille blanche, la désacraliser en vous guidant pour les premier gestes. 

Au cours de cet atelier sonore, la voix d’Hélène vous accompagnera pour aller à la découverte d’un paysage imaginaire qui sera le vôtre. Il suffira de prendre une feuille, un stylo, de vous isoler au calme ou éventuellement mettre un casque. Un peu comme un exercice de méditation, vous pourrez vous laisser porter par le flot de ses paroles et dessiner ce qui émerge dans votre esprit. C’est à vous!

Bienvenue à bord du vaisseau surréaliste #bleuminuit.

🤩🤩Nous sommes curieuses de découvrir vos dessins et parfums alors n’hésitez pas à les poster ou nous les envoyer par message sur instagram avec le #bleuminuit, nous partagerons vos créations en story et vous pourrez y découvrir celles des autres auditeurs et auditrices! Et si l’expérience vous a plu, faites participer vos proches!

Vos partages, vos commentaires et vos étoiles sont précieux pour nous faire connaître et nous améliorer alors on compte sur vous! A très bientôt à minuit dans les étoiles.

Morceau diffusé : « Song of a Nightclup Proprietress », issu de « Long Time Ago » le dernier album de Susan Manoff (à écouter dans l’épisode #1) en duo avec la mezzo soprano Adèle Charvet. Avec l’aimable autorisation du label Alpha Classics.

Sources des sons et bruitages :

La Sonothèque.org, de Joseph Sardin

Freesound.org

La banque de sons de la NASA

Écriture, production & réalisation : Marylène Ricci et Hélène Marois

Montage : Titouan Dumesnil

Générique : « Liberate », Immersive Music

Et pour continuer le voyage, quelques unes des inspirations de cet épisode…

La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s’entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d’alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d’indulgence
À la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L’aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Paul Eluard, l’Amour de la poésie

Crépuscule du soir mystique

Le Souvenir avec le Crépuscule
Rougeoie et tremble à l’ardent horizon
De l’Espérance en flamme qui recule
Et s’agrandit ainsi qu’une cloison
Mystérieuse où mainte floraison
— Dahlia, lys, tulipe et renoncule —
S’élance autour d’un treillis, et circule
Parmi la maladive exhalaison
De parfums lourds et chauds, dont le poison
— Dahlia, lys, tulipe et renoncule —
Noyant mes sens, mon âme et ma raison,
Mêle, dans une immense pâmoison,
Le Souvenir avec le Crépuscule.

Paul VerlainePoèmes saturniens

À la crête de chaque vague

Le phare éclate

Et les étoiles roulent

Et ce sont elles qui montent

Avant que soit tombé le rideau bleu du soir

Derrière 

ce sont les yeux du monde

Et tout ce qui cherche

Qui écarte la nuit

Qui demande à demain

Ce qu’était aujourd’hui

Devant tous les regards qui tombent

Devant toutes les têtes qui se trompent

Quelqu’un osa lever la main

Devant ce carré trop grand de toile blanche

Il fallait écrire

Toutes les lettres

D’un autre alphabet

Picasso – Pierre Reverdy

Clair de Lune

Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi 

Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur

L’amour vainqueur et la vie opportune,

Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur

Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,

Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres

Et sangloter d’extase les jets d’eau,

Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres

Paul Verlaine, Fêtes Galantes